Kitch Quétaine guide pratique – Kayan

From the Blog

Kitch Quétaine guide pratique – Kayan

Une photo de chat, oui c’est cute mais de mauvais goût. Ton couché de soleil, t’es mieux de pas le prendre en photo si tu ne veux pas passer pour quelqu’un de quétaine. On a tous une idée de ce qu’est le kitch mais on ne sait pas trop comment le définir. Je t’ai préparé un guide pour mieux appréhender et juger la quéténitude.

 

Calme-toi l’intensité

Les comédies romantiques, oui y’en a trop, oui c’est prévisible, mais oui, avoue que toi aussi La la land, ça t’a mouillé les yeux. Une œuvre kitch s’appuie sur des raccourcis émotionnels pour faire oublier sa pauvreté artistique. Représenter des bébés chats cotonneux, ça n’aurait aucun intérêt si personne n’en avait déjà câlinés. Ce félin au petit regard candide, ce n’est pas un chaton, c’est le prime kitten, celui à qui tu donnes des bisous en prenant une voix niaiseuse, c’est la même créature devant laquelle nous avons tous été mièvre.

 

« Kitsch causes two tears to flow in quick succession. The first tear says: How nice to see children running on the grass! The second tear says: How nice to be moved, together with all mankind, by children running on the grass! It is the second tear that makes kitsch kitsch. »

_Kundera

 

Tous les grains de sables sont les mêmes

Il y a une question philosophique en esthétisme qui me fascine : « est-ce que les reflets de la lumière sur le lac existaient avant Monet? » Prendre une photo de plage ensoleillée ça ne change en rien ma perception. J’ai la conscience chargée d’images que j’associe à des mots. Dis-moi « plage » et du sable jaune et blanc apparait survolé par une mer turquoise. Fais-moi voir une mer gelée, trouble mon imaginaire, bouscule ces représentations martelées dans les circuits prévisibles de mon cerveau. Impose ta réalité à la mienne, invente des reflets que je mettrai sur le lac.

 

Remplacer des pommes par des oranges

Le dadaïsme, par sa subversion à dénaturer des œuvres célèbres, pose la question de l’interchangeabilité. Si je rajoute une moustache à Mona Lisa comme l’a fait Duchamp, je viens pas juste de toute troubler l’chien andalou? Que ce soit Justin Trudeau, Trump, le Dalaï-lama ou Vladimir Poutine qui prend un bébé dans ses bras sur une photo, est-ce que le message change tant que ça? Non, on va trouver ça cute pareil, y’en a qui vont demander plus d’effort que d’autre mais oui, même Trump tu vas le trouver adorable.   

                                      

Assume-toi

Quelqu’un qui porte un chapeau foufou mais qui se prend au sérieux, ça a l’air ridicule. Quelqu’un qui va l’assumer, on va le trouver original. Le kitch se travestit en art, malgré la vulgarité de ses procédés créatifs. La petite photo d’un couple qui se prend la main, c’est cucul. Le signe est simple, l’icône a été mainte fois représentée. Par contre, si la photo s’assume comme ce qu’elle est : une mise en scène banalisée de la représentation de la complicité amoureuse, elle peut devenir critique. Une transmutation s’opère, l’objet de kitschitude devient : Pop Art.             

                                                                               

                                                                                                                                                       

Sourire plastique

L’univers Kitch est fait de collines verdoyantes et de gens heureux qui s’émeuvent au moindre mouvement du soleil, au moindre élan du corps. Dans une joie exagérée constante, sourires plastiques et joie factice. Tu le sais qu’il pleut parfois sur les collines vertes et que la fausse joie répétitive, personne n’y croit, toi non plus. Mais quand même, ça fait rêver!

oh wow… la lumière… c’est beau…

mon coeur… saigne de beauté! :’)

va petit dauphin… transporte mon âme avec toi…

Cette photo est pleine de merveille… N’hésitez pas à vous recueillir devant ces images dans vos moments où vous en avez besoin.